Préparation au Startup Weekend Brest 2016 : Bootcamp NativeScript

D’abord, laissez-moi profiter de ce premier billet de l’année pour vous souhaiter à tous une bonne et prospère année 2016, plein de bonheur et des bonnes choses (et des belles découvertes techniques !).

Pour bien commencer l’année, notre première activité va être un autre Bootcamp pour préparer le Startup Weekend Brest de la fin du mois. Et, comme promis lors de notre soirée de décembre, ce Bootcamp sera dédié à NativeScript, le framework open-source permettant de développer en JavaScript des applications natives iOS et Android dont on avait parlé à cette occasion.

Préparation au Startup Weekend Brest 2016 : Bootcamp NativeScript

Préparation au Startup Weekend Brest 2016 : Bootcamp NativeScript

Dans le cadre de la préparation de l’édition 2016 du Startup Weekend Brest, la Cantine Numérique Brestoise et le FinistJUG proposent une séance d’initiation à la création d’applications mobiles avec NativeScript.

Ca fait des mois (ou des années !) que vous voulez vous mettre au développement Android et/ou iOS. Vous avez regardé la doc, vous avez même téléchargé le SDK, vous avez peut-être même fait un HelloWorld, vous vous êtes dit que ça a l’air facile… mais vous n’êtes jamais allé jusqu’à développer une application avec. Manque de temps, plein d’autres choses à faire, manque de motivation pour démarrer. Car il faut reconnaître que se mettre au développement sur une nouvelle plate-forme tout seul dans son coin n’est pas évident, surtout quand la vraie vie s’en mêle.

Alors pourquoi pas vous réserver une journée pour franchir le cap et vous mettre pour de vrai au développement sur Android ou iOS ?

Ce Bootcamp NativeScript est l’opportunité pour le faire. Vous arrivez le matin équipés d’un ordinateur portable, avec votre environnement de development de choix (Eclipse, IntelliJ, WebStorm, SublimeText, vi ou même Notepad++) et Android Studio et/ou XCode installés et vous partirez en fin d’après-midi en ayant développé une petite application mobile qui tournera sur Android et iOS, et plus important encore, en ayant intégré les principes basiques du développement sur NativeScript.

NativeScript? Kesaco?

En mai 2015, Telerik, une entreprise bulgare spécialisée dans les outils de développement, a lancé son framework de développement d’applications mobiles natives dénommé NativeScript. NativeScript est une plateforme Open source permettant aux développeurs de concevoir des applications mobiles natives capables de fonctionner sur iOS, Android et Windows Universal, cela en n’utilisant que du JavaScript.

NativeScript apporte une bonne intégration entre JavaScript et les écosystèmes natifs iOS, Android et Windows existants. Il prend en charge les bibliothèques JavaScript ainsi que les bibliothèques natives Objective-C, Java et .NET existantes. Il ne nécessite pas non plus de connaissance des langages de programmation spécifiques aux applications iOS, Android ou Windows Phone pour réutiliser les bibliothèques associées, leurs APIs sont disponibles en JavaScript, grâce à la NativeScript Modules Layer qui permet de convertir les API des plateformes spécifiques en JavaScript natif.

En bref, vous allez développer des applications pour Android et iOS en JavaScript, ces applications tourneront une VM JavaSript dans les terminaux Android et iPhone, qui les verront comme des vraies applications natives. Le tout sans devoir s’embêter à apprendre du Java avec les subtilités d’Android ou du Swift/ObjectiveC pour iOS, en pur JavaScript. Le Bootcamp NativeScript est une introduction accélérée et pratique au développement d’applications mobiles. Vous allez apprendre, vous allez mettre les mains dans le cambouis, vous allez coder, vous allez enfin cocher la case Apprendre à coder des applications mobiles dans votre ToDo-list.

Pré-requis

En terme de connaissances, on supposera une connaissance basique du développement en JavaScript. En termes matériaux, les participants doivent amener un ordinateur portable avec:

  • Son environnement de development de choix (Eclipse, IntelliJ, WebStorm, SublimeText, vi ou même Notepad++)
  • Une version récente de Android Studio et/ou XCode, installée et opérationnelle

Si vous avez des questions ou des soucis pour l’installation des outils démandées, n’hésitez pas à nous Stéphanie Moallic et Horacio Gonzalez

Informations pratiques

La Cantine

Le Bootcamp NativeScript se passera le samedi 23 janvier à La Cantine Brest, dans les locaux de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (20 rue Duquesne, au centre ville de Brest), à partir de 9h30 et jusqu’aux alentours de 16h30.

Comme les dernières fois, nous demandons une participation de 12€ par participant, ce qui nous permettra de vous proposer du café à volonté et un repas à base de pizza et soda (un vrai repas de développeur, quoi… 😉 ) afin de ne pas interrompe le Bootcamp pendant la pause du midi.

Comme le nombre de places qu’on peut proposer est forcement très limité, cette participation financière nous aide aussi à garantir que les personnes inscrites viendront bien au Bootcamp.

Pour vous inscrire, vous pouvez remplir ici le formulaire, ou aller directement sur le site de l’événement sur Evenbrite.

Soirée NativeScript et retours sur Devoxx – Mardi 1er décembre

Notre soirée de novembre a subi un léger décalage et se tiendra le mardi 1er décembre. Au menu, une introduction à NativeScript, un framework open-source permettant de développer en JavaScript des applications natives iOS et Android, mais aussi un retour d’expérience sur la dernière édition de Devoxx, qui s’est tenu en Belgique à la mi-novembre.

Le programme de la soirée

1 – NativeScript

Horacio Gonzalez

En mai 2015, Telerik, une entreprise bulgare spécialisée dans les outils de développement, a lancé son framework de développement d’applications mobiles natives dénommé NativeScript. NativeScript est une plateforme Open source permettant aux développeurs de concevoir des applications mobiles natives capables de fonctionner sur iOS, Android et Windows Universal, cela en n’utilisant que du JavaScript.

Introduction à NativeScript

NativeScript

NativeScript apporte une bonne intégration entre JavaScript et les écosystèmes natifs iOS, Android et Windows existants. Il prend en charge les bibliothèques JavaScript ainsi que les bibliothèques natives Objective-C, Java et .NET existantes. Il ne nécessite pas non plus de connaissance des langages de programmation spécifiques aux applications iOS, Android ou Windows Phone pour réutiliser les bibliothèques associées, leurs APIs sont disponibles en JavaScript, grâce à la NativeScript Modules Layer qui permet de convertir les API des plateformes spécifiques en JavaScript natif.

Nous avons prévu faire un bootcamp NativeScript à la Cantine, mais en attendant nous allons vous présenter les principes de NativeScript ainsi que quelques exemples simples d’utilisation.

Malgré ce que son accent espagnol bien prononcé peut suggérer, Horacio Gonzalez est arrivé en France il y a une quinzaine d’années déjà. Passionné d’informatique, dans laquelle il est tombé depuis tout petit, il a découvert Java en 1997 et depuis il n’a pas arrêté de bosser autour.

Après quelques années comme architecte technique au Crédit Mutuel Arkea, Horacio travaille actuellement à Cityzen Data, entreprise spécialisée dans la collecte, stockage et traitement de données des capteurs. Il est aussi leader et cofondateur du GDG Finistère et du FinistJUG (le JUG français le plus proche de la Silicon Valley !).

1 – Retours sur Devoxx

Au fil des années, Devoxx est devenue la conférence de référence dans le l’univers Java. Restant généraliste, il offre un éventail assez large des tendences et nouveautés autour de Java dans un sens large, du côté embarqué au web, du client riche au technos serveur, de la JVM aux briques d’outillage.

Dans cette deuxième parti de soirée nous allons essayer de vous faire un retour sur ce qui a été la Devoxx 2015, qui s’est tenu à Anvers à la mi-novembre. Nous vous parlerons des choses qui nous avons vu, de ce qui nous a plu et ce qui nous a plu, de ce qui nous a étonné, de dce qui nous a déçu.


Informations pratiques

La Cantine

La soirée se passera le mardi 1er décembre à La Cantine Brest, dans les locaux de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (20 rue Duquesne, au centre ville de Brest), à partir de 18h30.

L’entrée est libre et gratuite, comme d’habitude, mais nous vous demandons de vos inscrire à l’avance pour nous aider à gérer l’aspect logistique (et l’apéro, bien entendu). Le tirage au sort de la licence IntelliJ se fera parmi les personnes inscrites, bien entendu.

Le tirage au sort ?

JetBrains

Et oui, vous le savez bien, grâce à notre partenariat avec JetBrains nous avons une licence de IntelliJ Idea à offrir pendant la soirée. IntelliJ est considéré par beaucoup de développeurs comme le meilleur éditeur Java actuel. Sa version Community est gratuite, et elle permet de voir pourquoi tant de développeurs aiment cet IDE (d’ailleurs, le nouveau éditeur Android, Android Studio est basé sur cette version Community d’IntelliJ).

Inscriptions

Les inscriptions à l’événement se font via EventBrite :

Il y a aussi un Evénement G+ sur lequel pour pouvez vous inscrire, si vous préférez ce système.

Venez nombreux, passez l’information autour de vous. Aidez-nous à que toutes les personnes potentiellement intéressées reçoivent l’information !

Dernière soirée avant les vacances – Mercredi 24 juin 2015

Afin de bien clôturer l’année scolaire on vous propose de faire une dernière soirée avant les vacances, le mercredi 24 juin à la Cantine Numérique Brestoise, à partir de 18h30 comme d’habitude.

Pour cette soirée nous avons prévu trois présentations :

Le programme de la soirée

Déboguage de JavaScript

Si vous êtes habitués de nos soirées, vous vous rappellerez sans doute de Christophe Jollivet qui est venu nous voir il y a deux ans pour nous parler de JavaScript pour le développeur Java. Étant de passage à Brest pour impartir une formation, Christophe s’est gentiment proposé de revenir nous voir, toujours sur des sujets autour de JavaScript pour des développeurs Java, mais cette fois sur une thématique extrêmement utile : le débogage de JavaScript.

Débogage de JavaScript

Vous avez cédé à la mode des applications JavaScript, que ce soit pour le Front ou bien en full stack. Mais comment allez vous débuguer votre application ? Avec des “alert” ? Saviez vous que les consoles des navigateurs peuvent mettre en forme les objets ou bien résoudre les piles d’appels asynchrones ? Avez-vous déjà essayé de modifier des valeurs ou carrément des fonctions pendant un débogage ?

Au cours de ce tools in action, nous ferons un panorama des outils de débogage pour JavaScript et des possibilités qu’offre ce langage.

Leader technique chez Apside, Christophe Jollivet prêche les bonnes pratiques sur divers projets informatiques et universités en région tourangelle. Reconverti à l’informatique il y a 11 ans suite à un doctorat de neurobiologie, il contribue activement dans les communautés Java en ayant été co-responsable de la rubrique Java du site developpez.com mais aussi en participant à des conférences et en animant depuis 2008 le Tours JUG.

Cryptography : THE swiss army knife of secured APIs

L’un de nos habitués, Sébastien Lambour, nous propose l’un de ces sujets qui lui sont chers : comment (et pourquoi !) sécuriser vos API en utilisant la cryptographie.

Cryptography : THE swiss army knife of secured APIs

Il parait que créer une API pour votre app Angular c’est simple ! Quand il s’agit de la sécuriser, votre API se transforme souvent en « usine à lisier »… Avec des solutions souvent contre performantes et une complexité inutile et bien de triviales failles de sécurité. Pourtant cypher, tokens, hash et autres « time based algorithms » sont vos meilleurs alliés. Venez découvrir comment la cryptographie vous permet de renforcer structurellement votre API sans complexifier son interface.

OpenJDK Panama: la refonte de JNI dans java

Et comme troisième speaker de la soirée, un autre de nos habitués, Christophe Huntzinger, prendra le micro une fois de plus pour rentrer dans les détails de la vie intime de la JVM, cette fois sur le projet Panama visant à redéfinir comment Java interagit avec des APIs natives.

Informations pratiques

La Cantine

La soirée se passera le mercredi 24 juin à La Cantine Brest, dans les locaux de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (20 rue Duquesne, au centre ville de Brest), à partir de 18h30.

L’entrée est libre et gratuite, comme d’habitude, mais nous vous demandons de vos inscrire à l’avance pour nous aider à gérer l’aspect logistique (et l’apéro, bien entendu). Le tirage au sort de la licence IntelliJ se fera parmi les personnes inscrites, bien entendu.

Le tirage au sort ?

JetBrains

Et oui, vous le savez bien, grâce à notre partenariat avec JetBrains nous avons une licence de IntelliJ Idea à offrir pendant la soirée. IntelliJ est considéré par beaucoup de développeurs comme le meilleur éditeur Java actuel. Sa version Community est gratuite, et elle permet de voir pourquoi tant de développeurs aiment cet IDE (d’ailleurs, le nouveau éditeur Android, Android Studio est basé sur cette version Community d’IntelliJ).

Inscriptions

Les inscriptions à l’événement se font via EventBrite :

Il y a aussi un Evénement G+ sur lequel pour pouvez vous inscrire, si vous préférez ce système.

Venez nombreux, passez l’information autour de vous. Aidez-nous à que toutes les personnes potentiellement intéressées reçoivent l’information !

Piqûre de de rappel : Soirée JavaScript pour le développeur Java

Un petit message pour vous rappeler que ce soir nous organisons une séance FinistJUG sur le thème JavaScript pour le développeur Java avec aux commandes Christophe Jollivet (développeur chez Apside et leader du JUG de Tours).

Et en première partie de soirée, Christophe Huntzinger (évangéliste Java chez Thales) nous parlera d’une des nouveautés les plus attendus du JDK 8, les expressions lambda.

La soirée se passera à La Cantine Brest, dans les locaux de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (20 rue Duquesne, au centre ville de Brest).

Voici donc, une fois de plus, l’affiche de la soirée, à diffuser sans modération :

Ssoirée FinistJUG mardi 16 avril – JavaScript pour le développeur Java

Comme d’habitude, nous avons mis en place le formulaire d’inscription sur EventBrite :

Il y a aussi un Evénement G+ sur lequel pour pouvez vous inscrire, si vous préférez ce système

Venez nombreux, on vous attend ce soir à  La Cantine Brest !

Affiche pour la soirée du mardi 16 avril – JavaScript pour le développeur Java

FinistJUG

Comme promis, voici l’affiche pour la soirée de mardi prochain. Cette fois la soirée se passera à La Cantine Brest, dans les locaux de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (20 rue Duquesne, au centre ville de Brest).

Je vous rappelle le programme :

JavaScript pour le développeur Java

Christophe Jollivet (développeur chez Apside et leader du JUG de Tours) était, comme beaucoup d’entre nous, très réfractaire à JavaScript et faisait tout pour l’éviter. Et pourtant, après se être décidé à re-apprendre le langage et comprendre l’écosystème JavaScript actuel, il passe une bonne partie de son temps personnel à coder en JavaScript.

Dans sa présentation Christophe va donc nous expliquer pourquoi et comment l’ancien détracteur de JavaScript est devenu un fan du langage et, en orientant sa présentation vers des développeurs Java comme lui, essayer de nous faire regarder JavaScript sous un autre angle, à apprécier ses forces, à mieux comprendre ses faiblesses et à nous donner envie de s’y essayer.

La présentation sera structurée en deux parties :

JavaScript pour le développeur Java

De part la ressemblance entre leurs noms et d’une syntaxe que à la base peut sembler très proches, il est facile de sous-estimer les profondes différences existantes entre JavaScript et Java. Pour les développeurs web Java, leur vision de JavaScript est souvent tâché de méconnaissance. Ayant été obligé de bricoler des bouts de JavaScript pour faire marcher la partie IHM de leur application, le développeur Java a en général une vision partielle et mal maîtrisée du langage.

Si vous ne savez pas ce que sont l’héritage par prototype et la coercition de type, si vous ignorez que la portée par défaut d’une variable est la fonction et non le bloc, alors cette présentation est pour vous. Si vous vous demandez comment fonctionnent ces drôles de blocs conditionnels sans opérateur, comment faire de l’introspection, et où sont les constructeurs de vos objet cette présentation est pour vous aussi.

Au cours de cette présentation nous balayerons les caractéristiques de JavaScript du point de vue du développeur Java en appuyant notamment sur les différences entre les deux langages et ce qui peut se transformer en piège pour le développeur qui aurait juger inutile d’apprendre JavaScript.

La caisse d’outils du développeur JavaScript

Au secours, votre chef a vu dans DSI-01-MAG-INFORMATIQUE que l’avenir est au application Web et il veut maintenant que tous vos projets soient en JavaScript. Vous paniquez parce que la dernière fois que vous avez fait du JavaScript, c’était à la faculté dans un éditeur de texte et vous débugguiez en affichant des boites de dialogue.

Au cours de cette présentation, nous verrons que l’écosystème JavaScript a évolué et que vous disposez maintenant de frameworks complets gérant vos couches de présentation, vos test, vos dépendances et même le backend de vos applications. Nous verrons aussi que l’outillage a progressé et que nous pouvons maintenant faire du débuggage comme dans nos application Java, de l’intégration continue et même de l’audit de qualité !


Jdk 8 et les lambda expressions: syntaxic sugar ou révolution pour le langage java ?

En première partie de soirée, Christophe Huntzinger, Évangéliste Java chez Thales, nous parlera des lambda expressions, une addition qui, au moins sur le papier, est une des évolutions majeurs à apparaître dans la prochaine monture de la JVM. Mais qu’est-ce qui se cache derrière le terme « lambda expression » et en quoi ça m’intéresse, moi développeur Java ? Les lambda expressions sont du simple sucre syntactique pour faire plus facilement ce que je fait déjà, ou ça va changer durablement le développement sur JVM ?

Ssoirée FinistJUG mardi 16 avril – JavaScript pour le développeur Java

Comme d’habitude, nous avons mis en place le formulaire d’inscription sur EventBrite :

Il y a aussi un Evénement G+ sur lequel pour pouvez vous inscrire, si vous préférez ce système

Venez nombreux, passez l’information autour de vous. Et si vous voyez que l’affiche n’est pas présent dans votre coin café, s’il vous plaît, imprimez-le et collez-le quelque part bien visible ! Aidez-nous à que toutes les personnes potentiellement intéressées reçoivent l’information !

Prochaine soirée FinistJUG : mardi 16 avril – JavaScript pour le développeur Java

FinistJUG

A la lecture du sujet de notre prochaine soirée, certains d’entre vous pourraient se poser la question de si un Java User Group est le bon endroit pour parler JavaScript. Faites nous confiance, la réponse est oui, certainement !

Notre session du mardi 16 part du constat que pour la plupart de développeurs Java, JavaScript est loin d’être un langage populaire. Les raisons sont multiples, mais en général ça se résume à une méconnaissance du langage et une perception (qui n’est plus d’actualité) que l’écosystème JavaScript manque de la rigueur et de l’outillage nécessaires pour son utilisation en entreprise.

Notre speaker de la soirée, Christophe Jollivet (développeur chez Apside et leader du JUG de Tours) était, comme beaucoup d’entre nous, très réfractaire à JavaScript et faisait tout pour l’éviter. Et pourtant, après se être décidé à re-apprendre le langage et comprendre l’écosystème JavaScript actuel, il passe une bonne partie de son temps personnel à coder en JavaScript.

Dans sa présentation Christophe va donc nous expliquer pourquoi et comment l’ancien détracteur de JavaScript est devenu un fan du langage et, en orientant sa présentation vers des développeurs Java comme lui, essayer de nous faire regarder JavaScript sous un autre angle, à apprécier ses forces, à mieux comprendre ses faiblesses et à nous donner envie de s’y essayer.

La présentation sera structurée en deux parties :

JavaScript pour le développeur Java

De part la ressemblance entre leurs noms et d’une syntaxe que à la base peut sembler très proches, il est facile de sous-estimer les profondes différences existantes entre JavaScript et Java. Pour les développeurs web Java, leur vision de JavaScript est souvent tâché de méconnaissance. Ayant été obligé de bricoler des bouts de JavaScript pour faire marcher la partie IHM de leur application, le développeur Java a en général une vision partielle et mal maîtrisée du langage.

Si vous ne savez pas ce que sont l’héritage par prototype et la coercition de type, si vous ignorez que la portée par défaut d’une variable est la fonction et non le bloc, alors cette présentation est pour vous. Si vous vous demandez comment fonctionnent ces drôles de blocs conditionnels sans opérateur, comment faire de l’introspection, et où sont les constructeurs de vos objet cette présentation est pour vous aussi.

Au cours de cette présentation nous balayerons les caractéristiques de JavaScript du point de vue du développeur Java en appuyant notamment sur les différences entre les deux langages et ce qui peut se transformer en piège pour le développeur qui aurait juger inutile d’apprendre JavaScript.

La caisse d’outils du développeur JavaScript

Au secours, votre chef a vu dans DSI-01-MAG-INFORMATIQUE que l’avenir est au application Web et il veut maintenant que tous vos projets soient en JavaScript. Vous paniquez parce que la dernière fois que vous avez fait du JavaScript, c’était à la faculté dans un éditeur de texte et vous débugguiez en affichant des boites de dialogue.

Au cours de cette présentation, nous verrons que l’écosystème JavaScript a évolué et que vous disposez maintenant de frameworks complets gérant vos couches de présentation, vos test, vos dépendances et même le backend de vos applications. Nous verrons aussi que l’outillage a progressé et que nous pouvons maintenant faire du débuggage comme dans nos application Java, de l’intégration continue et même de l’audit de qualité !

La soiré se fera donc le mardi 16 avril à partir de 18h30, soit à l’ENIB, soit à la Cantine Brest. Le lieu exact sera précisé en début de semaine, avec l’affiche de la soirée et les liens pour s’inscrire. Pour le moment, vous pouvez déjà marquer la date dans vos agendas !